Mondo Trasho – Un projet de Sabrina Fernãndez Casas

En 2017, Sabrina Fernández acquiert l’inventaire complet d’un magasin de copies pirates de films appelé Mondo Trasho, situé à Lima, Pérou. Composé d’environ 5’000 copies pirates en format DVD qui, outre les films mainstream, comprennent une étonnante sélection de films série B, de films indépendants, de films amateurs, de films queer, de sélections artistiques et de documentaires.

Mondo Trasho était un magasin indépendant emblématique de Lima, qui a prospéré jusqu’à l’arrivée des plateformes de streaming. L’internet devenant plus rapide et le contenu devenant numérique, les DVD sont devenus obsolètes et Mondo Trasho a cessé d’être rentable. Son ancien propriétaire a annoncé sa vente sur Facebook et c’est à ce moment que Sabrina se trouvait au Pérou pour faire de la recherche sur la piraterie audiovisuelle.

Partant du principe qu’au lieu d’utilisateur·x·ice·s, le capitalisme nous transforme en consommateur·x·ice·s, tuant la possibilité d’expérimenter et d’échanger des expériences et des connaissances, Sabrina a transformé Mondo Trasho en un projet collaboratif qui active et intervient constamment sur l’archive ou l’idée d’archive pirate située au Pérou.

Suivant la logique du piratage, Sabrina donne libre accès à l’ensemble du catalogue de Mondo Trasho et à son propre travail graphique qui en découle : 55 livres d’artistes réalisés à partir des copies originales des couvertures de DVD.

L’exposition à eeeeh! comprend une installation avec les 55 livres d’artistes réalisés avec les copies originales des couvertures de DVD pirates, d’un « espace détente » fait à partir de sacs en plastique utilisés dans les marchés informels au Pérou, et d’une vidéo présentant la plateforme web MONDO TRASHO programmée par Fabien Duperrex.

Artistes invités, Patricio Gil Flood et Basile Dinbergs présenteront également des installations et une édition en étain MondoOoOoOo.  » Fruits fétiches  » de Patricio Gil Flood est composée d’une variété de fruits tatoués portant des messages d’autres terres et d’autres temps.

———

Mondo Trasho et les œuvres d’art/interventions qui l’entourent sont une réflexion collective sur les systèmes d’économie informelle qui existent en Amérique latine et qui ont normalisé des pratiques telles que le piratage. En même temps, il s’agit d’une forte critique contre le capitalisme et la privatisation de la connaissance qu’il promeut.

Toutes les productions dérivées et les collaborations issues de la manipulation de cette archive sont accessibles sur la plateforme web MONDO TRASHO *

*https://mondotrasho.org

Avec des oeuvres de Sabrina Fernández Casas, Jorge Raka, Veronica Luyo & Alvaro Icaza, Isabel Guerrero, MUTA and Fabiola Sialer

Site web: Fabien Duperrex / Design logos: Leo Pantoja

Ce projet reçoit le précieux soutien de la Société des Arts de Genève

 

BIO

En utilisant diverses stratégies subversives – piratage, distorsion, infiltration – Sabrina Fernández Casas valorise des récits non hégémoniques et explore leurs modes de circulation et leurs contextes de diffusion à travers la création d’artefacts.

Basée à Genève, elle a co-fondé MACACO PRESS – un projet collectif qui explore la relation entre l’auto-édition et la performance (publishing performance).

Son travail a été exposé à la La Capsula (Zurich), Centre d’art contemporain (Genève), CAN – Centre d’art de Neuchâtel, Lokal-int (Bienne), Villa Bernasconi (Geneva), Kiosko Galeria (Santa Cruz de la Sierra, Bolivia), Kabinett des Salzburger Kunstverein (Salzburg), Weserburg|Museum für moderne Kunst (Bremen), Roz Barr Gallery (London), La Casa Encendida (Madrid), Galería Bacelos (Vigo).

Mondo Trasho, Eeeeh!, Nyon, 2022
Mondo Trasho, Eeeeh!, Nyon, 2022
Mondo Trasho, Eeeeh!, Nyon, 2022
Mondo Trasho, Eeeeh!, Nyon, 2022
Mondo Trasho, Eeeeh!, Nyon, 2022