Résidence d’été – Maëlle Gross, Karine Dahouindji et Pascal Bornand

Du 27 au 31 juillet

Un monde patriarcal sur le point de s’autodétruire, une navette en direction HUMAN de la planète Sirius, une femme rebelle oubliant peu à peu sa langue marquée par l’emprise masculine. À travers son film et la performance l’accompagnant, l’artiste suisse Maëlle Gross nous convie à un voyage intergalactique en direction de la planète Sirius.

Maëlle Gross est née en 1988 à Lausanne. Elle est titulaire d’un Bachelor en arts visuels obtenu avec les félicitations du jury à la Haute école d’art et de design de Genève (HEAD). En 2015, elle obtient son Master in Fine Arts à la Goldsmiths University de Londres. Travaillant principalement avec les médiums vidéos, performatifs et installatifs, sa pratique entre-mêle faits et fiction. Avec un focus sur les conditions sociales, son travail s’axe principalement sur les questions d’identité notamment à travers le genre.

Résidence Charlotte Stuby et Romain Tallet

Charlotte Stuby a été invitée à la résidence estivale de eeeeh, elle a saisi l’occasion d’inviter elle-même Romain Tallet afin de développer un travail collaboratif. La pratique du textile leur est commune, mais ne se limite pas uniquement à celle-ci, ils investiront l’espace durant deux semaines du 13 au 25 juillet afin de créer une installation multiforme autour de rituels contemporains et de leurs fonctions sociales.

Pendant les semaines de résidence, n’hésitez pas à entrer si la porte est ouverte pour discuter du travail en cours avec les artistes. Ou, rendez-vous le vendredi 24 juillet dès 18h pour le vernissage et la présentation de leur installation finale.

–> Concert d’Elvis Aloys: 19h30

Entre la chanson et l’expérimentation 70′, Elvis Aloys  se balade main dans la main avec les fantômes de Syd Barret et de Manuel Götsching (qui est encore en vie heureusement). Il cultive une idée sincère de la musique comme un espace de vie où tout peut arriver – les joies, les peines, les erreurs ou les surprises.

/////

Charlotte Stuby vit et travaille à Bruxelles. Née en 1989 à Vevey, elle a obtenu son Bachelor en Arts Visuel à L’ECAL en 2013 puis son Master en design Textile à LUCA School of Arts à Gand en Belgique en 2017. Elle a participé à diverses expositions en Suisse ainsi qu’en Belgique. Elle est actuellement boursière à TAMAT à Tournai (BE).

Romain Tallet vit et travaille à Bruxelles. Né à Paris en 1986, il obtient un Master en peinture à l’ENSAV La Cambre à Bruxelles en 2014, puis un Master en Design Multimedia au KASK à Gand en 2015. Son travail est pluridisciplinaire et s’oriente principalement autour de la performance, de l’installation et de la vidéo. Il participe à diverses expositions en France et en Belgique. Notamment au centre Wallonie-Bruxelles de Paris.

Jonathan B. en résidence d’été

Arrivé à Nyon par hasard, Jonathan a d’abord sillonné les rues de Nyon à la recherche des ouvriers·ères. Progressivement, il a dévié sa route pour aller au contact des personnes précarisées ou qui touchent à la pauvreté, en les interrogeant sur le rapport au travail et aux revenus. Son travail radiophonique des voix recueillies s’accompagne d’une redécouverte des sons mécaniques et industriels dans lesquels il tente de faire apparaître une certaine poésie.

Grâce à une famille de classe moyenne qui l’a mis à l’abri du besoin et au contact de personnes stimulantes et bienveillantes, ainsi qu’à un intérêt pour les sciences et les arts, Jonathan B. a pu faire des études supérieures de technicien son. Il travaille désormais entre Bruxelles et l’arc lémanique soit en tant que technicien son soit en tant qu’artiste, mélangeant ses compétences issues de la radio, de la musique, du cinéma et du spectacle vivant. Il milite également à la croisée de collectifs anarchistes. Il a également participé aux dernières éditions du Bureau des Questions Importantes en 2018 et 2019 à eeeeh dans le cadre de quoi il débuta son projet de documentaire radiophonique.

La Reidyo à eeeeh

La Fête de la Musique de Nyon investira l’espace eeeeh! de 12h à 22h le samedi 20 juin pour une édition 2020 inédite.

En collaboration avec la nouvelle radio nyonnaise « Reïdyo », la manifestation sera entièrement radiophonique et diffusera (entre autre!) les groupes devant jouer à la Fête.

Réouverture de eeeeh

Réouverture!

Ce vendredi 12 juin de 15h à 20h en présence de l’artiste Mbaye Diop, ici occupé à sérigraphier ses affiches avec les infos d’ouverture.

Suite à sa résidence de deux mois à l’espace eeeeh! il présente son processus de travail et son projet en cours, des extraits du film d’animation qu’il est en train de réaliser sur le marché de Colobane à Dakar.

L’espace reprend ensuite ses heures d’ouverture habituelles:
Samedi 13 juin de 11h à 15h
me.17, je.18, ve.19 juin de 16h à 19h

Résidence de Mbaye Diop

L’espace d’art eeeeh! est momentanément fermé au public. Pendant cette période nous accueillons Mbaye Diop, artiste sénégalais à investir l’espace et l’utiliser comme atelier. Habitué du lieu, Mbaye Diop y a déjà présenté une grande peinture murale en août 2018, il poursuit sa recherche avec un travail de dessin à l’acétone qu’il accroche progressivement au murs. On peut suivre son travail en cours sur ses pages de réseaux sociaux.
instagram: @ndomboal 
facebook: Mbaye Diop

Annulations des événements à eeeeh

Chèr-e-s superbe public de eeeeh,
Au vu des recommandations du canton, nous nous voyons dans l’obligation d’annuler le programme de ce weekend et les événements jusqu’à nouvel ordre. Nous vous tenons au courant pour la suite de nos festivités dès qu’il sera possible d’y voir plus clair.

Prenez soin de vous, reposez-vous, ralentissez-vous et profitez en pour vous rattraper sur toutes les oeuvres que vous avez toujours voulu lire, voir et écouter.

Nous sommes en pensées solidaires avec tout le milieu culturel, les personnes les plus précaires et à risque.

Bien des bises,

L’équipe de eeeeh

Jony Vacances

Jony Vacances

(Hand wash with care)

Résidence du 24 février au 22 mars 2020
Vernissage dans les w.c. devant l’espace eeeeh : vendredi 28 février à 19h
Chaque weekend un événement public, programmation imminente.

// Jony Vacances se rend également disponible à laver (à la main) ce que vous voulez pendant la durée de l’événement samedi, mais aussi avant ou après. Par exemple: si vous avez une petite tâche qui traîne depuis des mois sur la manche de votre veste, Jony frottera la dite tâche (à l’aide de produits naturels et une brosse, si besoin) jusqu’à ce qu’elle parte). On vous informe également que

Tout ça prix libre.

*On vous informe également que Jony mène ses quêtes au-delà des murs de l’espace Eeeeh: Interventions hebdomadaires dans les WC publiques juste en face de Eeeeh, observation des points d’eau de la ville de Nyon, blanchiments d’argent et frottements avec la main et des gants blancs certains monuments de la ville (en marchant).

(Hand wash with care)

Au cours de cette résidence à l’espace eeeeh, Jony Vacances nous propose d’expérimenter des formes d’engagements individuels et collectifs questionnant l’hygiénisme actuel et mettant en friction l’idée de propreté et de propriété, lavoirs et avoir, le nu et l’habit, le genre et les gens, les odeurs et les rumeurs, l’eau et les rêves*…

…chaud // froid // gestes // lavages // grandes lessives // pipi // caca // lessives // vécés // douches // discussions d’eau // infiltration // lavandières // lectures // nettoyage // fontaines // baignoires // odeurs // lavandières de nuits // concerts d’eau // potlatch // taches // performances // repassages // savons // lavoir en chantier // bains // propre // blanchisserie // gestes // lessiveuses // un pot de fleurs sur une machine à laver // lavoirs enchantés // rencontres à la main // séchage // vaisselle //aisselle // eaux usées // le lac // pierres à laver // habits // trous // sales // linges // secrets trop secrets // produits // transpiration // cendres // jacuzzis // buées // cimetières // rinçages // thermes // buanderies // rivières // rumeurs // gollière à noz…

Jony Valado ou Jony Vacances est un artiste basé à Genève et diplômé de la HEAD. Ses propositions aboutissent le plus souvent à des actions collectives improvisées, parfois hors du champ institutionnel. Par moments invisibles, ces actions se renouvellent par des rituels, par des jeux ou par un retour à des savoirs-faires plus anciens, perdus ou oubliés. En prêtant une attention particulière à la parole, au corps ainsi qu’aux artifices quotidiens qui l’anime ou qui le masque; ses remous tendent vers des nouvelles formes d’autonomie. Il collabore notamment avec Le Pain Bouge (artisans du pain autodidactes et itinérants); le Collectif Galta, Les Nouveaux Résidents, APE (Actions, Plantes et Ensauvagement) et également membre actif du groupe Burning Spiaggia – Pyre Musik Mïzik (pyre.pw). Puis il danse.

Merci à Salomé Ziehli pour les photos

La tournée suisse à Eeeeh!

La tournée Suisse à EEEEH!

En hiver 2020, quatre amis·es et un bébé partent en tournée. Du bout de la Bretagne en ligne droite jusq’au canton de Vaud, la Renault Espace II transporte les cinq.
Dans la voiture on peut trouver du matériel, des peintures, des sculptures, des instruments, des musiques et des chants, des gestes, des contes, de la nourriture, des objets de la vie. Par les fenêtres, des plaines, des montagnes et des ciels, des images défilent.
À chaque arrêt le groupe se déploie et met en mouvement une exposition. Comme un concert, elle se vit pour la soirée ou journée, cadencée par les interprètes, elle s’adapte aux lieux et aux publics rencontrés.
Composée de formes établies et produites ailleurs par leurs auteurs·ices, l’exposition s’enrichit de nouvelles, advenues dans les rencontres et le déplacement.

En mouvement.
Emmener l’exposition en tournée.
Lui faire voir du pays. Des gens.
Vivre avec et la rejouer.
L’habiller. L’habiter.

Une version inaugurale de l’exposition-interprétée sera présentée à l’espace eeeeh! le samedi 22 février de 12h à 19h. Tout au long de l’après-midi et selon l’heure de la journée, des formes seront à manipuler, des chants à écouter, une peinture à observer, des gestes à appréhender, tout cela accompagné de mets qui
raviront vos papilles.

Initié par une invitation de Lokal-Int à Bienne, le projet s’y arrêtera le jeudi 27 février. La semaine du 17 au 22 nous déposerons œuvres et idées à l’espace eeeeh! avec une présentation le 22 février. Le 23 février nous serons au Centre Culturel des Grottes à Genève, la semaine du 24 au 29 nous travaillerons au CAN à Neuchâtel. Enfin le 29 février nous hisserons un drapeau à Neuchâtel avec le MÂT – artspace.

Eeeeh ! Agathe Hazard Raboud

À qui est ce cul?
Agathe Hazard Raboud
Spectacle les 14 et 15 février à 19h30
et dimanche 16 février à 16h00
Espace Eeeeh!, Place du Marché 2, Nyon
Avec le soutien de la Ville de Nyon, du Canton de Vaud, de Arts visuels Vaud et de Région de Nyon.

Agathe Hazard Raboud vous invite à un rituel doux et convivial, le corps nu se présentera dans toute sa sincérité et sa sympathie. L’acte proprement performatif de sa démarche réside dans le désir de faire la paix avec elle-même à chaque représentation. La mise à nu, l’affirmation du corps sous tous ses aspects, si difficile à métaboliser, sert à ouvrir la voie à une réalité plus belle. Le temps d’une représentation, Agathe, avec le public, veut se sentir libre de toute injonction à l’intention de son physique. Passer un bon moment, léger, drôle, rassurant, bienveillant pour refaire le plein de force et de pouvoir avec les spectateur.ice.s.

Troisième artiste dans notre série de résidences, Agathe Hazard Raboud s’établit temporairement à Nyon pour revisiter A qui est ce cul ? une création originale présentée en 2019 au Théâtre de l’Usine et au Centre Culturel des Grottes à Genève. Au terme de la résidence, elle nous propose trois représentations de sa pièce adaptée à l’espace Eeeeh. sans réservation, entrée et petite restauration prix libre

Après avoir étudié au Conservatoire d’art dramatique de Genève, Agathe Hazard Raboud passe trois ans à l’Université Paris 3 – Sorbonne Nouvelle et obtient une licence d’études théâtrales. Elle intègre ensuite la Manufacture, Haute école de théâtre de Suisse romande, à Lausanne ou elle travaille avec, entre autres, Arpad Schilling, Frank Vercruyssen, Maya Bösch, Laurence Mayor et Ursula Meier. A sa sortie elle assiste Mathieu Bertholet lors de la création du spectacle Berthollet, et obtient un CAS (certificate of advanced studies) en performance sous la direction de Stephanie Lupo. Elle joue dans de nombreux spectacle tel que Derborence de Mathieu Bertholet (en plein air à Derborence et à Sion puis en salle notamment au théâtre de Vidy, à Lausanne), l’adaptation du conte Les trois petits cochons par Noëlle Revaz, mis en scène par Georges Grbric ou encore Ctrl-x de Pauline Peyrade, mis en scène par Cyril Teste (au théâtre Le Poche à Genève, puis en tournée en France). Avec la FUR compagnie elle crée le spectacle La Suisse et la mort au Théâtre de L’Usine à Genève. Depuis quelques années elle participe aux performances de Léa Meier (Broken nose au festival Tac Tac Tac à Lausanne, Lipstick Big Enough au festival Les Urbaines à Lausanne et Guérison Baby Girl lors de la dernière édition du festival Antigel à Genève), elle travaille également comme chargée de production et de diffusion pour différentes compagnies et assiste la metteuse en scène Nina Negri. Cette saison elle fonde sa compagnie, Hazard, et crée son premier spectacle solo A qui est ce cul? au Théâtre de l’Usine à Genève.