Résidences d’artistes

Depuis le début de nos activités, nous avons décidé de mettre en place des moments de résidences en proposant aux artistes de leur mettre à disposition l’espace pour des durées variables, parfois sans temps de partage public, parfois qui aboutissent à des vernissages, des performances ou des discussions.

Ces temps précieux de résidences, parfois attente de production, nous semblent essentiels et trop rares dans le monde de la culture. Nous tenons à proposer aux artistes ces moments de recherches et de travail dans notre lieu, en leur offrant un espace de liberté, de confiance et de bienveillance, tout en étant rémunéré. Il s’agit d’un terrain d’exploration à saisir, où l’on peut faire des tentatives et se tromper.

De plus, nous y voyons un intérêt pour les passant·x·e·s dont la curiosité est attisée par la vue de multiples univers au fil de la programmation. Cela rend le lieu vivant au long de l’année et notre public sait qu’il est toujours le bienvenu pour entrer et discuter autour d’un café avec les artistes.

Avec le temps, nous donnons de plus en plus d’importance à ces temps de recherche in situ essentiels aux artistes qui permettent par ailleurs de faire découvrir divers processus de création par les grandes baies vitrées de l’espace eeeeh !.

Ayant cru fermement à cette forme de soutien aux artistes depuis trois ans, la période liée à la pandémie covid-19 que nous traversons nous montre que nous avons eu raison de donner de l’importance et de persister pour faire reconnaître cela. Cette étape de création permet aujourd’hui aux artistes de continuer à travailler, en étant rémunéré, malgré les restrictions sanitaires. Nous sommes fièr·e·s de pouvoir soutenir par ce biais des artistes qui sont actuellement encore plus précarisé·x·e·s par la situation sanitaire.

Du 1er au 15 février: Aurélie Dubois

Du 15 au 28 février: Cécilia Moya Rivera et Valentina D’Avenia

Du 1er au 7 mars: Maëlle Gross